Promenade du soir

Promenade du soir

La passerelle des Utopies (2)

« clic » sur une photo pour voir en plus grand

La passerelle des utopies

Un accès aux utopies

           1991 : à l’heure où la Confédération suisse célèbre son 700ème anniversaire, Neuchâtel participe de manière originale à la « fête des quatre cultures » par une exposition temporaire intitulée « 11 sites, 1 itinéraire pour des architectures de l’utopie », financée par la Confédération et l’État de Neuchâtel.
Sous la houlette de la Section Neuchâteloise de la Société des ingénieurs et des architectes, de jeunes architectes de tout le pays relèvent le défi d’imaginer 11 projets d’espaces urbains exceptionnels, jalonnant un parcours initiatique à travers la ville.
Conservée pour son aspect emblématique, la passerelle « un accès aux utopies », conçue par Franck et Regula Mayer, architectes à Winterthur, est aujourd’hui le seul témoin de cet évènement. Au cours des années, elle a su accueillir passants, rêveurs et autres amoureux. Elle fait partie désormais du paysage de Neuchâtel et de l’imaginaire collectif.
A l’origine conçue comme œuvre éphémère, la passerelle a fait l’objet d’une importante réhabilitation en 2013, afin d’assurer sa pérennité. Cette opération a été possible grâce au soutien du Conseil général de la Ville, qui a accepté le crédit nécessaire à la réalisation des travaux.
La passerelle reposant sur un seul appui en son milieu, est conçue comme une bascule géante dont le mouvement reste suspendu dans le vide grâce à deux contrepoids. Tendue au-dessus du lac, elle défie l’équilibre, au large de la ville et de ses terrestres certitudes.
Dans un monde qui évolue très rapidement, la passerelle de l’utopie, par son nom évocateur, invite à porter un regard au-delà de la réalité immédiate des choses et à se projeter plus loin que l’horizon, vers des rivages à imaginer pour les générations futures.

Transcription du texte du panneau signalétique apposé non loin de la passerelle.